Maville.com  par  Ouest-France
Sport
REPORTAGE. Nicolas Hénard à la découverte de Port-la-Forêt et du Figaro 3

REPORTAGE. Nicolas Hénard à la découverte de Port-la-Forêt et du Figaro 3

...
photo nicolas hénard (à droite), en compagnie de christian le pape le patron du pôle finistère course au large et de jeanne grégoire, entraîneur. © ouest-france

Nicolas hénard (à droite), en compagnie de Christian Le Pape le patron du Pôle Finistère Course au Large et de Jeanne Grégoire, entraîneur.© Ouest-France

Nicolas Hénard était en visite hier jeudi au Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt. Une grande première pour le président de la Fédération française de voile, qui en a profité pour découvrir le Figaro 3. Un petit tour en mer dans la boucaille et la baston sur un support encore très… imparfait, au point de menacer la Sardinha Cup qui ouvre la saison.

Il a pris son temps. Nicolas Hénard, qui n’était jamais venu à Port-la-Forêt autrement qu’en plaisancier, a « réparé », comme on dit en jargon de régatier. Le président de la Fédération française de voile (poste qu’il occupe depuis maintenant deux ans) a remédié au manque, et dans les grandes largeurs s’il vous plaît.

Trente-six heures sur place, un dîner au débotté avec quelques grands skippeurs (Michel Desjoyeaux, Vincent Riou, Armel Le Cléac’h, Charlie Dalin), où « on a passé un super-moment, on a les mêmes envies sur le développement de notre sport, d’y apporter quelque chose de différent, et toutes les deux phrases ils me disaient : « Si on peut t’aider… », et ça, c’est génial ! » On en est encore aux déclarations d’intention, mais des pistes de travail commun ne manqueront pas d’être creusées, notamment en ce qui concerne la lisibilité, la visibilité et la médiatisation des différentes disciplines, l’organisation des calendriers, les passerelles voile légère-large…

Hénard, double champion olympique (1988 et 1992 en Tornado), se veut évidemment être le président de tous les marins, quels qu’ils soient. Et il ne s’est pas privé d’aller humer l’atmosphère du Pôle Finistère Course au Large, « ce temple du haut niveau en matière d’entraînement à la course au large par lequel tous les grands champions passent » dont il a porté le programme pour que le large intègre les JO de Paris 2024.

Prudence, méfiance, attente

Nicolas Henard, au moment d'embarquer à bord du Figaro 3 de Gildas Morvan.
Nicolas Henard, au moment d'embarquer à bord du Figaro 3 de Gildas Morvan. | Ouest-France

Cette fin de semaine, les Figaro 3 sont restés cloués au port. Baston sur le Finistère, rafales à 35-40 nœuds, pas question de sortir. Petits bras, les marins ? Non. Mais prudents et attentistes, sûrement. Jeudi, une barre de flèche (éléments perpendiculaires au mât qui écartent les haubans et diminuent la compression sur le mât) a cassé. Cette fois, c’est le Britannique Will Harris la victime, mât de son Hive qui a vrillé à cause du système de bastaques et est bon pour la poubelle. C’est la huitième fois que cette avarie survient depuis la livraison des premiers bateaux, et curieusement seulement après 21 jours de navigation, comme par l’effet d’une obsolescence programmée…

Impensable, mais ajouté aux problèmes d’étanchéité des puits de foils – plusieurs bateaux impactés dont le Charal de Jérémie Beyou qui a embarqué 300 litres d’eau, cela fait beaucoup et les marins attendent la solution. « Les trappes des puits de foils ne sont pas étanches, relève le triple vainqueur de La Solitaire et 3e du dernier Vendée Globe. Le bateau s’est rempli assez rapidement, comme les foils sont très à l’avant du poste de barre on ne voit pas ce qui se passe quand on est à la barre. En plus du souci d’étanchéité, il manque un petit déflecteur au drain d’évacuation du foil et l’eau ne se vide pas… On attend des réponses, des solutions techniques vont forcément arriver pour ce chouette bateau qui marque le renouveau de la série. »

Elles doivent impérativement intervenir dans les jours qui viennent, sous peine de voir la course inaugurale du championnat de France (26 mars-13 avril au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, course en double et en trois étapes) risque bien de ne pas partir. C’est en tout cas ce qui se murmure ces temps-ci avec insistance à Port-la-Forêt : pas question de risquer de perdre d’autres espars. Chez Beneteau (le constructeur du bateau) et Sparcraft (celui des mâts), on s’active d’ailleurs dur autour de la question.

Un président de Fédération, ça se mouille ! Jeudi, dans la boucaille en compagnie de Gildas Morvan.
Un président de Fédération, ça se mouille ! Jeudi, dans la boucaille en compagnie de Gildas Morvan. | FFVoile

Seul Gildas Morvan a sorti son coursier, pour une petite virée avec ce président avide de découvrir l’engin à foils. Pas de casse, cette fois, dans les conditions musclées de bonne boucaille, horizon collé à la piste et vent colérique. Et Nicolas Hénard, qui s’est éclaté pendant une grosse heure, plaide la cause : « C’est ici le pire endroit pour la mise au point d’un bateau, constate-t-il. Les meilleurs marins du monde sont là, en groupe, en confrontation et en émulation, on tire donc sur le bateau et les petits bugs qui restaient apparaissent. Il y a donc un peu de boulot, mais la base est super-saine, il est très bien né, reste doux et précis à la barre par 40 nœuds, il parle, on le place facilement, mais ce sera un bateau physique car tout le reste est dur. Il est assez bas sur l’eau, donc ça mouille, les manœuvres sont denses, ça tape, ça va vite… Mais c’est un super-bateau de course. Comme une voiture, agréable à conduire. »

Ne reste qu’à gommer ses défauts de jeunesse, et vite, pour garantir une Solitaire sérieuse, équitable, et sans épée de Damoclès sur la flotte. Quant à imaginer le support devenir olympique en 2024, cela ne semble pas au programme. Ce voilier ne correspond pas aux préconisations de World Sailing, la Fédé internationale.

 
Olivier CLERC.   Ouest-France  

Donnez votre info

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Brest

Aujourd'hui sur maville

Galerie photos sport

L'info en continu

Quiz et jeux

Suivez-nous !

suivez brest maville sur twitter !
Retour en haut