Maville.com  par  Ouest-France
Sport
L'espoir local du mondial de stand-up paddle

L'espoir local du mondial de stand-up paddle

...
photo double champion du monde de nakamakaï (stand-up paddle catégorie moins de 16 ans), benoît carpentier est aussi vice-champion de france de longboard.

Double champion du monde de Nakamakaï (stand-up paddle catégorie moins de 16 ans), Benoît Carpentier est aussi vice-champion de France de longboard.

Jeune Plougonvelinois, Benoît Carpentier participe à la Coupe du Monde du dernier-né des sports de glisse. C'est à La Torche.

Portrait

À seize ans, Benoît Carpentier fait partie de l'élite des surfers bretons. En février à Hawaï, le jeune Plougonvelinois a fini neuvième lors de la première manche de la coupe mondiale de stand-up paddle et premier de l'épreuve réservée aux moins de seize ans. « Le principe de ce dernier-né des sports de glisse, c'est de se tenir debout sur une grande planche à l'aide d'une pagaie et de prendre la vague le mieux possible »,explique le jeune prodige, sponsorisé par Naish et Kanabeach.

La seconde étape du mondial de la discipline, Ben s'apprête à la vivre « chez lui », sur les vagues de la pointe de La Torche, à Plomeur.Hier, les qualifications auraient dû débuter sur le spot finistérien, mais elles ont été annulées. « Les conditions sont mauvaises. Le vent vient de la mer et écrase les vagues »,confiait le plus jeune candidat de la compétition, un brin déçu de voir l'échéance reportée d'heure en heure.

La demi-finale en ligne de mire

Ce lundi, si le vent le veut, Ben affrontera l'Hawaïen Kai Lenny, double champion du monde de stand-up paddle, entre autres pointures internationales. Confiant, le jeune surfer vise la demi-finale : « À Hawaï, j'ai réussi à faire un super score sur des vagues de quatre mètres, alors que j'avais jamais vu ça de ma vie. Je surfe à La Torche toute l'année, ce devrait être plus facile. »

En septembre, Benoît a intégré le Pôle espoir surf du lycée Laennec de Pont-l'Abbé. Tout en suivant les cours d'une seconde « classique », il y pratique sa passion, plus de huit heures par semaine. Son entraîneur, Ronan Chatain, également organisateur de l'étape finistérienne du Mondial, ne doute pas une seconde de son potentiel : « Sur le spot mythique de Sunset, Ben a accédé au tableau final. Un exploit pour son âge. Au-delà de ses capacités physiques, il a aussi un mental. C'est ce qui fait la différence. »

 
Jennifer PINEL.   Ouest-France  

Donnez votre info

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Brest

Aujourd'hui sur maville

Galerie photos sport

L'info en continu

Quiz et jeux

Suivez-nous !

suivez brest maville sur twitter !
Retour en haut