Maville.com  par  Ouest-France
Info

Gilets jaunes. À Rennes, des commerçants veulent répliquer

4
photo 23 février 2019. manifestation des gilets jaunes dans les rues de rennes (quinzième samedi). le début des heurts rue maréchal joffre. © ouest-france - thomas brégardis

23 février 2019. Manifestation des Gilets Jaunes dans les rues de Rennes (quinzième samedi). Le début des heurts rue Maréchal Joffre.© Ouest-France - Thomas Brégardis

Après sept samedis de heurts et de dégradations dans le centre-ville de Rennes, les esprits s’échauffent parmi des commerçants rennais. Certains se disent tentés de faire la police eux-mêmes. Avec le risque de faire monter d’un cran les violences déjà existantes.

« On n’en peut plus. » Des vitrines cassées. Des commerces tagués. Des rues noyées dans un nuage de gaz lacrymogènes. Après un septième samedi de dégradations et de violences dans le centre-ville de Rennes lors d’une manifestation interdite de Gilets jaunes, la colère atteint-elle un point culminant… et alarmant chez des commerçants rennais, qui pâtissent de la situation ?

Selon nos informations, certains commencent à vouloir organiser « la riposte » et « défendre physiquement leur commerce ».

« On ira casser leurs voitures »

Dans l’exaspération du moment, les esprits s’échauffent, imaginant des scénarios. Certains pacifiques, comme le projet de mettre en place des chaînes humaines, « avec les employés qui se tiennent par la main devant les magasins », les jours de manifestation. D’autres plus violents et illégaux : « On sait que les Gilets jaunes se garent près du CHU lorsqu’ils viennent à Rennes » explique un commerçant qui souhaite rester anonyme. « Si ça continue, on ira casser leurs voitures. On fera comme eux : on dira qu’il n’y a rien de personnel, mais que nous aussi on fait ça parce qu’on est contre le gouvernement. On verra comment ils réagissent ».

Toujours selon nos informations, une poignée de commerçants étaient « armés » (l’un se serait équipé d’un fusil), samedi dernier, prêts à protéger leurs boutiques par la force si besoin, au risque de créer des drames.

23 février 2019. Manifestation des Gilets Jaunes dans les rues de Rennes (quinzième samedi). Des manifestants ont cassé des vitrines de l’agence Foncia rue du Pré-Botté.

Des « casseurs violents et équipés »

Pour rappel, suite à la manifestation de samedi, la préfète de Bretagne et d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry, a dénoncé la présence de « casseurs, violents et équipés pour détruire et blesser » et condamné « avec la plus grande fermeté ces violences gratuites et inadmissibles ».

De son côté, la mairie a déposé sa troisième plainte depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes pour les dégradations commises. « Au terme de ce énième samedi de débordements, chacun peut comprendre l’exaspération des Rennaises et des Rennais, à commencer par celles des commerçants dont l’activité est fortement fragilisée par ces samedis de mobilisation à répétition », a déploré la maire de Rennes, Nathalie Appéré.

Des condamnations qui ne suffisent plus aux commerçants, après les dégradations commises à sept reprises, les samedis 5, 19 et 26 janvier et 2, 9, 16 et 23 février, dans le centre-ville de Rennes. « Les manifestations sont interdites mais elles ont quand même lieu. Si les autorités n’y arrivent pas, on va s’en occuper nous-mêmes ».

 
OUEST-FRANCE.   Ouest-France  

Donnez votre info

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
avatar Fabriquemoi
Gilets jaunes. À Rennes, des commerçants veulent répliquer
Fabriquemoi

Je pense que les casseurs sont les commerçants !
ça coule de source , les gens n'ont plus d'argents les commerces font faillites , ceux qui restes n'en ont plus pour très longtemps alors Hop !! escroquerie à l'assurance ou ils cassent directement le concurrent ! Les petits Malins...

avatar doumé
Gilets jaunes. À Rennes, des commerçants veulent répliquer
doumé

Etonnant, après les forces de l'ordre, les commerçants connaissent les casseurs, pouvez vous m'expliquer pourquoi ceux ci opèrent chaque samedi sans que rien ne soit fait pour les arrêter ???

avatar Fabriquemoi
Gilets jaunes. À Rennes, des commerçants veulent répliquer
Fabriquemoi

Il est interdit d'interdire non mais !

avatar Lauxam
Gilets jaunes. À Rennes, des commerçants veulent répliquer
Lauxam

Je comprends très bien l'attitude des commerçants et ferais comme eux si j'étais à leur place; Ce sont les autorités mollassonnes qui n'arrêtent pas de parler mais ne font rien pour arrêter ces manifestations interdites. Il faut montrer plus de fermeté et plus de rigueur, agir et arrêter tous ces voyous et manifestants qui sont dans l'illégalité, sanctionner plus fermement avec des amendes plus importantes pour les dégâts; plus de sursis c'est de la rigolade et en attendant c'est les honnêtes citoyens qui paient!. Pour cela il faut des responsables qui aient du courage et pas seulement devant les journalistes . Ces responsables oublient que ce sont nos impôts qui les payent peut-être que s'ils étaient sur un siège éjectable et sanctionner pour leur inefficacité ils feraient preuve de plus de fermeté, d'action et de courage!

Galerie photos info

  • photo diaporama info quimperlé. le nouveau carrefour de la haute-ville s?appellera place arthur-courtier

    Quimperlé. Le nouveau carrefour de la haute-ville s’appellera place Arthur-Courtier

  • photo diaporama info les rias, foule et soleil au rendez-vous.

    Les Rias, foule et soleil au rendez-vous.

  • photo diaporama info en images. le passage du tour de france à carhaix

    EN IMAGES. Le passage du Tour de France à Carhaix

Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Brest

Aujourd'hui sur maville

Exprimez-vous !

DEBAT. Faut-il reculer l'âge de départ à la retraite ? 185
Réagir

L'info en continu

Galerie photos info

Suivez-nous !

suivez brest maville sur twitter !
Retour en haut