Maville.com  par  Ouest-France
Info

Audition. 5 bonnes raisons de rencontrer un audioprothésiste.

...
photo audition. 5 bonnes raisons de rencontrer un audioprothésiste.

En France, 65% des 65 ans et plus souffrent de troubles de l’audition*. Un problème qui touche aussi les jeunes puisque 6% des 15-24 ans entendent moins bien.  Ces troubles sont loin d’être une fatalité, pourtant, comparé aux lunettes, s’équiper de prothèses auditives est encore loin d’être un réflexe dans notre société. 

Si le prix des appareils peut apparaître élevé au premier abord, il peut être vite relativisé au vu des bénéfices visés.  

Vous pensez entendre moins bien ? Voici 5 bonnes raison de franchir le seuil d’un cabinet d’audioprothésiste. 

1° Le bilan auditif est souvent gratuit

La plupart des cabinets d’audioprothésiste propose des bilans gratuits. Ce rendez-vous permet de faire le point sur son audition et sur les différentes solutions envisageables. En général, ces tests sont menés par des professionnels de l’audition, diplômés d’Etat au terme de 3 ans d’études. Les centres sont équipés de technologies de test, et notamment de cabines insonorisés afin de mesurer la perte auditive de chaque oreille. Au terme de ce rendez-vous, si l’audioprothésiste estime qu’il serait bénéfique d’appareiller, il vous orientera vers un ORL. Impossible donc pour lui de vous vendre des prothèses dont vous n’auriez pas besoin ! Tout comme pour les lunettes, l’appareillage auditif se base sur les consignes d’un médecin.  

2° La technologie a beaucoup évolué

Les prothèses d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec les sonotones de nos grands-pères. De nombreuses marques concurrentes se tirent vers le haut en essayant constamment d’améliorer leurs prothèses. Aujourd’hui, avec de bonnes prothèses bien réglées, on peut à nouveau entendre les petits bruits de la vie sans être gêné par des sons parasites. Il existe même des prothèses que l’on peut connecter à son téléphone, sa télévision ou son lecteur MP3, avec son en stéréo en prime ! De plus, ces appareils se font de plus en plus discrets et ne posent donc plus de problèmes esthétiques. 

3° La durée de vie moyenne d’un appareil est de 5 à 7 ans

Il faut envisager le coût de ses prothèses auditives comme un investissement sur la durée. La durée de vie d’un appareil est en général de 5 à 7 ans. Et plus, l’audition se dégrade moins lorsqu’on est appareillé, alors mieux vaut prendre le problème à bras le corps le plus tôt possible. Durant cette période, il faudra néanmoins rencontrer régulièrement son audioprothésiste pour faire des réglages en fonction de l’évolution de son audition. Là encore, ce suivi est souvent compris dans le prix initial de la prothèse.

4° Il existe des aides au financement des appareils

Attention, tout le monde ne pourra pas obtenir des aides à l’appareillage comparables, mais sachez qu’il est possible d’être en partie remboursé de l’achat de ses appareils. 

Pour que les appareils auditifs soient pris en charge par la sécurité sociale, 3 conditions doivent être remplies : les appareils doivent être prescrits par un médecin, le modèle de l’appareil doit appartenir à la liste de modèles pris en charge par la sécurité sociale, l’audioprothésiste doit fournir une feuille de soin. Les remboursements varient en fonction de l’âge et du handicap du patient. Il est aussi possible de bénéficier d’une déduction fiscale et certaines mutuelles ou complémentaires santé peuvent aussi vous venir en aide. (Plus d’infos sur www.franceaudition.com)

5° Le confort de vie gagné est inestimable !

La perte d’audition étant bien souvent progressive, on ne se rend pas vraiment compte qu’elle est là. Pourtant, petit à petit, on suit de moins en moins bien les conversations et on finit même parfois par se replier sur soi. Sans compter que la perte d’audition fait passer à côté de certains petits plaisirs de la vie : entendre le chant des oiseaux, écouter de la belle musique, aller au cinéma… En s’équipant de prothèse auditive, on peut améliorer nettement son quotidien. On recommence à entendre des sons qu’on avait même oubliés et surtout on peut prendre part à des conversations, y compris dans un environnement bruyant. Par exemple, de nombreuses personnes âgées témoignent qu’elles ont pu renouer avec leurs petits enfants qu’elles avaient du mal à entendre.

*Source : dossier Troubles de l’audition / Surdités sur www.inserm.fr

 
  

Donnez votre info

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix

Galerie photos info

  • photo diaporama info quimperlé. le nouveau carrefour de la haute-ville s?appellera place arthur-courtier

    Quimperlé. Le nouveau carrefour de la haute-ville s’appellera place Arthur-Courtier

  • photo diaporama info les rias, foule et soleil au rendez-vous.

    Les Rias, foule et soleil au rendez-vous.

  • photo diaporama info en images. le passage du tour de france à carhaix

    EN IMAGES. Le passage du Tour de France à Carhaix

Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Brest

Aujourd'hui sur maville

Exprimez-vous !

DEBAT. Faut-il reculer l'âge de départ à la retraite ? 185
Réagir

L'info en continu

Galerie photos info

Suivez-nous !

suivez brest maville sur twitter !
Retour en haut